L’approvisionnement en Circuits Courts

Chose promise, chose due ! Nous vous avions promis une saga pour expliquer ce qu’est l’alimentation écologique, voici le premier épisode qui concerne… les circuits courts !

Vous allez enfin pouvoir tout savoir (ou presque) sur les circuits courts. Comme vous l’aurez compris, c’est une chose à laquelle nous tenons beaucoup.

Qu’est ce qu’un circuit court ?

Pour commencer, il faut savoir de QUOI nous parlons.

Selon le ministère de l’agriculture :

« Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire »

Limiter les intermédiaires participe, en principe, à une meilleure rémunération du producteur et à sa mise en valeur. Le fait d’acheter ses produits en circuits courts permet également de limiter l’impact écologique de ces derniers au niveau des transports, à condition que ceux-ci soient bien organisés. Il faut donc une bonne logistique et rentabiliser au maximum l’acheminement des produits en rassemblant les points de ventes et de collectes.

Quelles sont les limites ?

La difficulté économique pour les producteurs

Il faut pourtant rester prudent face aux circuits courts : les producteurs se rendent compte que la vente directe ne leur permet pas toujours d’être viable économiquement. Elle nécessite un fort engagement en temps de travail, en argent, en matériel spécifique et impose souvent un lieu de vente dédié.

En effet, la répartition du temps de travail pour les exploitations pratiquant la vente directe Bio est de : 55% consacrés à la production et 45% à la vente.

De ce fait, il est préférable pour eux de se rassembler pour créer des groupements de producteurs. Dans ces groupements, un seul intermédiaire logistique s’occupe de vendre la production aux consommateurs, que ce soit des professionnels ou des particuliers. 

Chez Trattino, nous nous approvisionnons chez Bio A Pro, le seul groupement de producteurs Bio de la région Auvergne-Rhône-Alpes auquel nous consacrerons bientôt un article pour vous donner plus de détails. Ce dernier a été créé par des producteurs Bio adhérents de l’ARDAB.

L’amalgame circuit court / local

Soyons vigilant car un circuit court ne veut pas forcément dire local. Il est  possible d’acheter des produits en circuits courts provenant de l’autre bout du monde, comme le proposent d’ailleurs des sites internet très connus.

Dans ce cas là, il n’y a plus d’intérêt ni écologique, ni social, car souvent le travail du producteur n’est pas justement rémunéré et la distance parcourue par le produit a un impact écologique négatif fort.

Il faut donc s’assurer du type de circuits courts par lequel nous passons, de sa localité et de la rémunération qui revient directement aux producteurs. Cette vérification est notamment possible grâce à la traçabilité du produit. On vous parlera de cette notion dans un prochain épisode.

Alors, existe-t-il un circuit court idéal ?

Même si cela demande parfois du temps, l’idéal est d’aller acheter ses produits directement chez des producteurs qui maitrisent leur vente directe aussi bien économiquement qu’écologiquement.  

Mais en ville, tout le monde n’a pas la chance d’avoir une ferme à proximité ni le temps d’aller au marché régulièrement…

De ce constat est né notre volonté et notre vision : chez Trattino, la collaboration directe avec les producteurs, par un groupement comme Bio A Pro, est une évidence ! Ainsi, un seul intermédiaire nous sépare de la production alors que nous sommes installés dans des zones très urbaines.

Notre collaboration avec Bio A Pro permet de bien rémunérer les producteurs tout en leur donnant l’opportunité de se concentrer sur leur production, sans qu’ils ne perdent leur énergie dans le transport ou la commercialisation.

Trouver des débouchés pour ses produits et venir les livrer dans une grande ville comme Lyon peut vite devenir chronophage pour un petit producteur !

Vous l’aurez compris, les circuits courts, c’est idéal mais à condition de bien se renseigner et surtout de bien prendre en considération les producteurs et la logistique qu’il y a derrière l’approvisionnement en matières premières alimentaires.

Nous vous le répétons, un produit idéal, bon pour votre santé, pour l’Homme et pour la Nature, est un produit Bio, local, en CIRCUITS COURTS, équitable, transparent, artisanal et bien sûr toujours GOURMAND  !

1 réflexion sur « L’approvisionnement en Circuits Courts »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close