You are currently viewing Bonbons industriels VS bonbons artisanaux : quelle différence ?

Bonbons industriels VS bonbons artisanaux : quelle différence ?

Dans quelques jours vous verrez certainement toquer à vos portes toutes sortes de monstres. Zombies, sorcières, certain·e·s auront peut-être la (mal)chance d’apercevoir Jason…

Rassurez-vous, vous n’avez pas été la cible d’un gourou malveillant ou d’une malédiction quelconque, mais bien à la fête annuelle préférée des enfants : Halloween ! 🎃

À cette occasion, vous ferez sans doute le plein de bonbons. Or, chez Trattino, on aime faire attention à ce que contiennent nos produits. La preuve : notre établissement contient exclusivement des produits bio !

Nous avons pris le temps de décrypter la composition des bonbons industriels, pour savoir ce que nous donnons chaque jour à nos bambini, et nous les avons comparés aux bonbons artisanaux et faits maison.

Alors : des bonbons ou un sort ? 🍭

DE PRODUITS LUXUEUX AUX SACHETS EN GRANDE SURFACE

À l’origine, les premières confiseries étaient constituées exclusivement de miel, les cannes à sucre étant une denrée rare. Au IVème siècle avant J.C, Alexandre le Grand rapporte avec lui le “roseau qui donne du miel” (aka notre chère canne à sucre) qui se répand le long du bassin méditérrannéen. 

Jusqu’au Moyen-Âge, les confiseries étaient considérées comme des « remèdes pharmaceutiques ». Hérité des Galliens ou Hippocrates (que vous connaîtrez seulement si vous êtes professeurs d’Histoire), ils s’en servaient pour apaiser les maux de ventre et la mauvaise humeur. Tous les prétextes étaient bons pour se gaver de bonbons !

De fil en aiguille, les bonbons deviennent des mets que l’on ne présente plus sur les banquets des riches et des nobles.

À la fin du Moyen-Âge, le bonbon est enfin assumé comme étant une gourmandise à part entière, et non pas un remède médicinal. Jusqu’ici, peut-être les caries étaient-elles justifiées par le mauvais œil … 🤔

À travers les époques, les façons de travailler le sucre se sont démultipliées, donnant naissance à des dizaines et des dizaines de bonbons différents. Il y a les mous, les rugueux, les longs, les piquants… un peu comme les gnocchi chez Trattino : il y en a pour tous les goûts !

Et même si aujourd’hui il y en a tellement que l’on peut perdre dix minutes à faire son choix au supermarché, ils ont tous leur ancêtre artisanal dont ils descendent. 

Prenons l’exemple du réglisse, qui dans l’imaginaire collectif est une pâte noire enroulée. 

À l’origine importé du Moyen-Orient il y a des siècles, le réglisse est la racine de la “plante à réglisse”. Il prend la forme de bâtonnets à mâcher dont est parfois extrait le jus.

Avec l’évolution des procédés de fabrication, les industriels se contentent désormais d’extraire son arôme ou de le reproduire, pour ensuite donner ce goût aux rouleaux de réglisse.

Nous, chez Trattino, on privilégie le savoir-faire et le vrai goût des bonnes choses. Même nos sauces sont faites maison, et on vous assure que ce ne sont pas des extraits d’arôme de tomate ou fromage !

INDUSTRIEL OU ARTISANAL, LEQUEL EST LE MEILLEUR POUR NOUS ?

Venons en à la question fatidique, lequel est le meilleur pour notre santé ?

À noter que nous n’encourageons pas la consommation de bonbons quels qu’ils soient : les bonbons, c’est avec parcimonie. Mais bon, quelques uns de temps en temps, ça apaise la mauvaise humeur … (c’est pas nous qui le disons, mais les nobles du Moyen-Âge !).

Pour cela nous allons nous pencher sur les composants des sucreries industrielles et artisanales. Mettons de côté le fait que les bonbons artisanaux, souvent des spécialités régionales, sont de vraies madeleines de Proust, ravivant émotions et souvenirs d’enfance chez leurs consommateurs réguliers.

En matière de santé, tous les bonbons ne se valent pas, et les industriels ne sont pas tous aussi transparents sur la composition de leurs produits.

La teneur en sucre

Les quantités de sucre utilisées pour les bonbons industriels et artisanaux ne sont généralement pas les mêmes. Quand les spécialistes de bonbons régionaux vont faire des caramels, réglisses ou sucettes, ils auront tendance à en utiliser moins. 

De plus, le marché actuel des bonbons est dominé par les bonbons piquants, comme les schtroumpf Haribo ou les langues de chats, avec une teneur en sucre encore plus élevée. À cela est ajouté de l’acide citrique, qui n’est pas forcément dangereux en petite quantité, mais qui peut entraîner des douleurs abdominales si on en abuse.

Dans tous les cas, les sucres contenus dans les bonbons ne sont pas vitaux pour nos apports journaliers, il est recommandé d’en consommer avec modération pour éviter l’hyperglycémie. 🤝

Les arômes

Deux principaux types d’arômes coexistent sur le marché, les arômes naturels et artificiels. Un arôme naturel est tiré d’un produit naturel, et coûte bien plus cher à produire qu’un arôme artificiel, qui se contentera de reproduire le goût de l’aliment. 

Le type d’arôme utilisé varie selon le producteur. C’est un raccourci assez rapide, mais on peut considérer que la grande majorité des producteurs de bonbons artisanaux utilisent des arômes naturels pour conserver les recettes d’antan, quand les industriels utilisent surtout des arômes artificiels.

 Chez Trattino on aime tout ce qui est naturel ! Ainsi on vous invitera à vous tourner principalement vers des arômes naturels et bio, bien sûr ! 🌱

Les colorants

Un composant cette fois plus controversé. Les bonbons artisanaux ne contiennent pas de colorants, ou très peu et souvent d’origine naturelle. À contrario, les débats autour des colorants utilisés par les industriels sont nombreux.

Notamment à cause du fait que les réglementations diffèrent selon les endroits. À la suite d’études sur la consommation de certains colorants et leurs conséquences, plusieurs ont été interdits, provoquant (notamment) l’hyperactivité chez les enfants. Le E131* que l’on peut retrouver dans les schtroumpf Haribo en fait partie. Pourtant, bien qu’interdit dans certains pays, il est autorisé en Europe.

Autre exemple : le dioxyde de titane. Utilisé comme pigment blanc dans certains bonbons, nous ne sommes pas encore en capacité de savoir s’il représente un réel danger, alors il est obligatoire de le notifier sur l’emballage. Malheureusement, une étude de l’association “60 millions de consommateurs” a montré que les industriels ne suivent pas tous cette règle …

La liste pourrait s’éterniser, et ce n’est pas notre but, mais la plupart des colorants comportent des risques non identifiés, alors moins on en prend, mieux on se porte.

*(colorant bleu vif)

En bref

Les bonbons artisanaux sont généralement plus chers que les bonbons industriels, à raison. Plus transparents sur leur composition, moins dangereux au regard de leurs composants, tout semble nous diriger vers eux d’un point de vue santé.

Quoi de mieux que cette fête d’Halloween pour faire découvrir à vos enfants les « vrais bonbons », artisanaux et originaux ? Et s’ils ne les aiment pas, ça en fera plus pour vous, mais chut il ne faut rien leur dire ! Pour l’occasion, on en fait découvrir à Trattino et en plus ils sont 100% Bio,  bien-sûr ! 😏

NOS ALTERNATIVES : BONBONS BIO ET BONBONS FAITS MAISON

Les biobons

Ne cherchez pas biobon dans la barre de recherche, vous tomberez sur des yaourts, mais vous comprenez l’intention 😉

S’il y a un choix à faire pour Halloween, c’est bien les bonbons bio. Bien meilleurs pour la santé que les bonbons industriels, voire même que les artisanaux, ils ne contiennent pas (ou très peu) de matières synthétiques telles que les conservateurs, les additifs ou les colorants chimiques. Même la gélatine est généralement remplacée par du miel ou de l’agar agar.

Meilleur pour votre santé et l’environnement, c’est le dieu des bonbons.

Il reste à consommer avec modération, car n’oublions pas que le premier composant dont-il faut se méfier, c’est le sucre !

Les fait-maison

Pour savoir ce que contiennent les bonbons que l’on mange ou donne, rien de mieux que de les faire soi-même. Vous pourrez faire en sorte qu’ils soient le meilleur possible pour tous !

En ce sens, nous avons trouvé une recette que vous pouvez réaliser chez vous avec le moins d’ingrédients possible. Maintenant, à vos spatules !

 Suivez ce lien et découvrez 2 recettes de bonbons maison, simples et bien expliquées : https://www.comment-economiser.fr/recettes-bonbons-maison.html

Désormais, vous avez toutes les clés en main pour faire votre choix !

Alors, bonbons artisanaux ou industriels ? Peut-être testerez-vous les bonbons bio, voir fait-maison si vous aimez mettre la main à la pâte.

La Tratti’Team vous souhaite un terrible Halloween, en espérant que vous pourrez ravir tous les gobelins qui viendront sonner chez vous 😋

Laisser un commentaire