Le soja, réellement une solution d’avenir ?

Cette semaine, on est de retour pour se recentrer sur l’alimentation. Mais pas n’importe laquelle. On va vous parler d’un produit souvent considéré comme un aliment d’avenir : le soja. Cette légumineuse, que vous connaissez tous, est réputée pour ces petites graines riches en protéines et en huile. Surtout cultivée en Amérique et en Asie, elle a été déclinée sous bien des formes comme le Tofu ou encore le lait, pour ce qui est de la consommation alimentaire humaine. Car oui, le soja est aussi fortement utilisé pour la nourriture animale.

A première vue, cette légumineuse est une solution d’avenir. On sait désormais qu’il faut réduire sa consommation de viande pour préserver notre environnement. On sait aussi qu’il faut veiller sur notre santé et donc se garantir un apport en protéines suffisant, en lieu et place de la viande. Alors c’est là que le soja fait son entrée fracassante ! Il nous permet, sans avoir recours à des protéines animales très polluantes, d’avoir un apport en protéines suffisant.

Or, le soja n’est pas sans anguilles sous roche. Il est, comme évoqué précédemment, très utilisé pour la nourriture animale car peu cher et très nutritif. Et le soja utilisé à cet effet est produit à l’autre bout du monde sous forme d’OGM. En plus, de plus en plus d’études montrent qu’il n’est pas forcément bon pour la santé lorsqu’il est consommé à haute dose.

Dans cet article, on va donc voir quel impact le soja peut avoir sur l’environnement. On verra ensuite que même si une culture durable est possible, le soja s’avère être cancérigène. Enfin, on vous donnera quelques alternatives au soja pour avoir une alimentation moins carnée et plus végétale tout en ayant un apport en protéines suffisant.

Le soja, un allier pour l’environnement ?

Actuellement les cultures de soja présentent plus de 121 millions d’hectares de surfaces cultivées sur la planète… Soit presque deux fois la superficie de la France.

Et cette quantité ne vient pas de nulle part ; chaque français consomme en moyenne 61 kg de soja par an ! Et oui, même si vous pensez ne pas manger de soja, en fait vous en consommez indirectement via les produits animaliers comme la viande… Mais où est donc le problème ? Revenez un peu plus haut. Les plus gros producteurs de soja sont les Etats-Unis, l’Argentine et le Brésil. Et tout le soja destiné à l’alimentation animalière provient pratiquement de ces pays. Fort loin de la France donc…

Faisons un focus sur ces pays. Ce sont des États dans lesquels les OGM sont légaux, c’est-à-dire que les semences sont faites pour résister aux pesticides et au Glyphosate… le fameux ! Plus besoin de vous dire à quel point il a des effets néfastes sur notre santé, sur la santé des populations locales et surtout sur l’environnement. Et donc même si la culture d’OGM est interdite en France, il est cependant possible d’en importer pour l’alimentation animalière...

Mais alors, pourquoi le soja est un problème ? Et bien parce que le soja, comme vous l’avez vu, est très consommé et donc très cultivé dans des régions du monde où il entraine la déforestation. Manger de la viande, et du soja brut cultivé dans ces pays revient donc à participer à la destruction des écosystèmes et des populations locales.

Le soja pas forcément bon pour notre santé

Alors même si en France et en Europe la culture du soja est raisonnée et n’entraîne pas la déforestation, en consommer en trop grande quantité sous forme de lait végétal ou de tofu pourrait, selon certaines études, être néfaste pour notre santé. Et surtout pour les jeunes enfants ou les personnes étant atteintes d’un cancer hormono-dépendant. Les phyto-estrogènes présents dans le soja pourraient stimuler la tumeur.

Dans un avis publié en 2016, l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’environnement et du travail) recommande de limiter la consommation de produits à base de soja pour les enfants de moins de 3 ans.

Le soja doit donc être consommé de façon raisonnable et ne doit pas être consommé par toutes les personnes. Mais alors, comment réduire sa consommation de viande, sans abuser du soja mais en ayant tous les apports nécessaires à notre organisme ?

Les alternatives au soja

Les légumineuses sont la clef de notre alimentation de demain ! On vous en a déjà parlé, les pois chiches, les lentilles, le millet sont très riches en protéines. Leurs avantages sont qu’elles sont produites en France, très développées en Bio et qu’en plus elles sont à consommer sans modération. Aucun effet néfaste sur votre santé en perspective donc.

Vous l’aurez compris, même si on nous vend le soja comme la nourriture de demain, il faut faire attention. Pas la peine d’arrêter complètement d’en manger, faites seulement attention à sa provenance. Et pour ce qui est du soja consommé indirectement via les produits animaliers, favorisez une viande achetée chez un petit producteur qui nourrit ses bêtes qu’avec l’herbe fraîche des prés ou du foin !

En attendant, on vous attend chez Trattino pour des plats 100% bio, locaux, gourmands et sans soja ! 😉

Laisser un commentaire

Location La Commune - 3 rue du Pré-Gaudry, 69007 Lyon E-mail contact@trattino.fr Heures Mardi à Samedi : 12h - 14h et 19h-22h et Dimanche : 11h30 - 15h30
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close