Mieux utiliser Internet pour sauver la Planète !

Cette semaine, on a envie de vous parler d’un sujet important, et pas des moindres : la pollution liée à notre utilisation d’internet et plus particulièrement celle due à nos mails. Car oui, contre toute idée reçue, l’envoi et le stockage de mails, ainsi que notre temps passé devant un ordinateur est très polluant. Pourquoi ? C’est ce qu’on va vous expliquer dans cet article. Encore une fois, promis on ne vous dira pas de vous couper définitivement d‘internet et d’aller vivre dans une grotte. On vous donnera simplement quelques clefs pour réduire votre impact lorsque vous surfez sur le net.

Let’s go !

Pourquoi surfer sur internet est-il polluant ?

Selon le rapport Clicking Clean publié le 10 janvier 2017 par Greenpeace, le secteur informatique représente aujourd’hui environ 7% de la consommation mondiale d’électricité. En France, les Data Centers consomment environ 10% de l’électricité du pays.

Chiffres alarmants non ? Et ces chiffres datent de 2017. Toujours selon la même étude, le nombre d’utilisateurs à l’échelle mondiale devrait passer de 3 milliards en 2017 à plus de 4 milliards d’ici 2020 ce qui entraînera une augmentation considérable de la consommation d’électricité. Car non seulement il y aura plus d’utilisateurs mais en plus l’utilisation d’internet de chaque utilisateur ne cesse d’augmenter.

Selon certaines estimations, la pollution générée par le secteur d’internet et son impact sur le climat sont équivalents à ceux du secteur de l’aviation. 🙁

Au niveau global, on voit donc que le constat est alarmant. Mais c’est difficile, on vous l’accorde, de savoir quel est l’impact d’une recherche internet.

L’université d’Harvard vient donc nous éclairer. Selon une de ses études, chaque recherche Google consomme 7 grammes de CO2.

Si une partie de cette pollution vient d’une utilisation privée, c’est-à-dire individuelle, n’oublions pas les entreprises qui y sont pour beaucoup ! 20 millions d’ordinateurs et près de 1,3 million de data centers tournent en permanence dans les sociétés françaises ! Pourquoi ? Car bon nombre d’ordinateurs ne sont jamais éteints et de trop grandes quantitées de dossiers ou de mails sont stockés inutilement.

En parlant des mails, nous allons maintenant vous éclairer sur leur impact écologique !

Et l’impact environnemental des mails ?

Envoyer un mail gratuitement est une révolution dans les échanges, surtout dans les échanges professionnels. Fini les délais de la poste, bienvenu dans l’immédiateté des échanges ! Mais cette rapidité n’est pas sans conséquence…

L’envoi d’un simple mail, même de 2 caractères, requiert le passage par plusieurs Data Centers, tout comme son stockage, c’est-à-dire sa conservation dans votre boîte mail.

Un data center ou centre de données, est une infrastructure composée d’un réseau d’ordinateurs et d’espaces de stockage.

Pourquoi plusieurs Data Centers ? Pour protéger vos données et donc si un Data Center se met à brûler ou à dysfonctionner, votre mail ne disparaîtra pas car il sera également dans un autre. En plus d’être très polluantes car très énergivores pour être fonctionnelles et sans surchauffe, ces machines sont très coûteuses car la pollution au sens large à laquelle elles participent coûte chaque année 225 milliards de dollars !

Un mail envoyé sans pièce jointe consomme autant d’énergie qu’une ampoule basse consommation allumée pendant 1h. Les courriels d’une société de 100 personnes génèrent une pollution annuelle égale à 14 allers-retours Paris-New York en avion.

Pour ce qui est des spams, ils ne polluent pas seulement notre boîte mail : ils équivalent chaque année à trois millions de voitures sur la route.

Mais alors, par combien de centre de données passe un mail envoyé ? Quand vous envoyez un mail, il va dans un serveur quartier, puis il va dans un serveur de données régional puis il est stocké dans le centre de données extérieur (qui pour Gmail, Yahoo et Hotmail est aux Etats-Unis), avant d’être renvoyé au centre de données de votre destinataire, puis dans son centre de données régional, puis dans son serveur de quartier puis dans son ordinateur. ça fait beaucoup de kilomètres en quelques secondes pour un mail, non ?

N’oublions pas qu’aux Etats Unis les centres de données sont alimentés en énergie produite par le charbon, vous polluez donc indirectement l’environnement.

Ca fait beaucoup de nouvelles assez accablantes et dramatiques, on l’avoue. Mais, eureka, des solutions existent ! Les voici 🙂

Alors quelles alternatives pour limiter son empreinte carbone ?

Fini la déprime, on passe à l’action parce que réduire son impact en surfant sur la toile, c’est possible ! Et voici quelques gestes à adopter pour soulager un peu notre Planète.

Nettoyer régulièrement votre boîte mail. Cleanfox, un nouveau service de désabonnement aux newsletters et de suppression des mails anciens. Comment ça fonctionne ? Le logiciel peut lire les en-têtes des mails sans récupérer les données personnelles et vous propose de vous désabonner à plusieurs de vos newsletters inutiles en un clic. Bien entendu, conservez celle de Trattino 😉 À la fin de ce grand nettoyage, un message s’affiche pour vous  indiquer combien de kilos de CO2 vous avez contribué à économiser.

Réduisez le nombre de destinataires dans vos mails. Ciblez les destinataires du mail et éviter SURTOUT de faire « répondre à tous » car souvent votre réponse ne concerne pas toute la chaîne.

Réduisez le poids des pièces jointes un maximum. Comment ? En compressant les fichiers avant de les envoyer et supprimer les pièces jointes de sa boîte après les avoir enregistrées sur son ordinateur. Si vous avez des pièces jointes très lourdes, préférez passer par le site WeTransfer qui supprime automatiquement les documents envoyés après l’ouverture ou au bout de deux semaines.

Regarder vos films en ligne en basse définition. Cela permet de consommer 4 à 10 fois moins d’énergie qu’un visionnage du même fichier en haute qualité graphique.

Encouragez vos collègues à éteindre leurs ordinateurs lorsqu’ils partent le soir. Comme évoqué plus tôt, ça rendra un grand service à la Planète !

Vous l’aurez compris, surfer sur la toile n’est pas un geste anodin. Il a de grandes conséquences sur notre environnement alors à nous de maîtriser nos gestes pour un meilleur avenir commun 🙂

1 réflexion sur « Mieux utiliser Internet pour sauver la Planète ! »

  1. Merci pour cet article sur la consommation en co2 de nos mails et les prévisions pour limiter notre impact pollution .

Laisser un commentaire

Location La Commune - 3 rue du Pré-Gaudry, 69007 Lyon E-mail contact@trattino.fr Heures Mardi à Samedi : 12h - 14h et 19h-22h et Dimanche : 11h30 - 15h30
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close